10 septembre 2006

le banjo

Le banjo est le fruit organologique de la diversité du peuplement des États-Unis. Si le mot lui-même est d'origine ibérique, l'instrument sous des formes primitives a été introduit en Amérique du Nord par des esclaves africains. Des luthiers français, anglais ou suédois installés à Baltimore ou Boston lui ont donné sa forme actuelle avant d'être ensuite adopté par les populations gaéliques réfugiées dans le massif des Appalaches. Enfin, ses ultimes transformations l'ont vu se rapprocher de la mandoline italienne. Mal connu, souvent négligé si ce n'est méprisé, cet instrument si largement présent dans la mémoire collective, bien au-delà des États-Unis, méritait une « biographie » relatant toutes les formes qu'il a prises et toutes les expressions musicales auxquelles il a contribué. C'est l'occasion de découvrir ceux qui l'ont imaginé, construit, amélioré et pratiqué avec passion, mais aussi ceux qui ont pris un malin plaisir à le dévoyer ou à le dénigrer. Fasciné depuis l'adolescence par le banjo, Nicolas Bardinet est également surpris par les idées apocryphes ou les légendes circulant sur cet instrument aussi excentrique que profondément marquant.

Posté par mamapoule à 16:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur le banjo

Nouveau commentaire